Vue d'ensemble Print
Stauden

Favoriser la présence d’animaux utiles dans le jardin

Jardiner naturellement
Beau jardin

Dans un écosystème équilibré, le rapport prédateurs-proies n’entraîne pas normalement une prolifération excessive de parasites. Ce principe repose sur une lutte biologique contre ces nuisibles. Par exemple, la coccinelle originaire d’Asie a été introduite en Europe pour empêcher la propagation de pucerons.

Pour mettre aussi à profit ces quelques notions dans votre jardin, il est recommandé de favoriser l’établissement d’animaux utiles comme les insectes (par exemple, les abeilles sauvages et les bourdons), les amphibies et les reptiles (crapauds, tritons, lézards ou orvets), mais aussi les mammifères comme les hérissons, les martres et les belettes, ainsi que les oiseaux.