Novembre

Les jours raccourcissent et les températures chutent. À cette période de l’année, la plupart des plantes de bacs et de balcons sont dans leur quartier d’hiver, mais ne les oubliez pas pour autant! Inspectez-les régulièrement et apportez-leur l’entretien nécessaire. Les plantes qui restent à l’extérieur doivent être aussi protégées de l’humidité et des températures en baisse.

Inspecter régulièrement les plantes d’intérieur

En automne et en hiver, les plantes d’intérieur reçoivent moins de lumière, mais restent souvent très au chaud quand elles sont au-dessus du chauffage. Cet emplacement offre aux cochenilles blanches et aux cochenilles farineuses des conditions optimales pour se développer rapidement. À l’intérieur, ces parasites se développent toujours dans les citronniers, les orchidées, les cactées et d’autres plantes à feuilles épaisses (plantes succulentes). Leur activité de succion endommage les plantes d’intérieur, mais aussi parce qu’ils libèrent en partie leurs substances toxiques. Ces parasites sont souvent difficiles à combattre car ils sécrètent de la cire qu’ils utilisent comme protection. Les plantes touchées doivent être alors isolées le plus rapidement possible car les parasites peuvent contaminer les plantes voisines. Nous conseillons d’utiliser Gesal Anti-Parasites CALYPSO pour lutter rapidement et efficacement contre ces éléments destructeurs.

plus d'infos

Orchidées

La plupart des orchidées ont besoin d’air humide (entre 60 et 80% d’humidité) pour se sentir à l’aise sur un rebord de fenêtre. Avec le début de la saison du chauffage, nos pièces sont souvent moins humides, mais ne vous en faites pas: vous n’aurez pas à renoncer à un intérieur avec une chaleur agréable pour profiter de la beauté de ces plantes exotiques. Vous pouvez augmenter l’humidité en mettant des bacs d’évaporation dans la pièce et contre les chauffages. Vaporisez aussi régulièrement les feuilles et les racines aériennes en utilisant Gesal Soins pour feuilles d’orchidées. Le nuage causé par l’évaporation produit de l’humidité sans laisser de tâches de calcaire peu esthétiques sur les feuilles.

Réduire la quantité d’engrais

En automne, les plantes reçoivent moins de lumière et poussent moins car les jours raccourcissent. Pendant cette phase de repos, les plantes d’intérieur ont besoin d’une quantité d’éléments nutritifs moindre. Il est donc conseillé de réduire à cette période la quantité d’engrais.

Éviter l’humidité

Les faibles températures ne mettent pas seulement à rude épreuve les plantes qui passent l’hiver sur le balcon et la terrasse. De nombreuses plantes qui résistent à l’hiver ne passent pas cette période froide car elles restent dans l’humidité et leurs racines pourrissent. Il est alors conseillé de les mettre en hauteur si le sol devient trop humide. Mettez vos plantes au bord de la maison ou sous un auvent pour ne pas les exposer constamment à la pluie.
Une protection en bois mort ou un film transparent laissant passer l’air est efficace. Vous pouvez mettre aussi vos plantes de bacs légèrement en hauteur (sur pieds) pour que l’eau puisse s’écouler plus facilement du pot.
 

plus d'infos

L’entretien en quartier d’hiver: comment trouver les bonnes conditions ambiantes

À cette période, les plantes de balcons et de bacs sont dans leur quartier d’hiver. Pour qu’elles passent correctement cette saison froide, il est conseillé de les inspecter régulièrement et de les entretenir quelque peu. L’emplacement et de bonnes conditions ambiantes sont des éléments importants. Aérez le quartier d’hiver une à deux fois par semaine pour faire baisser l’humidité de l’air et éviter la formation de moisissures. Vous améliorerez aussi la circulation de l’air et ferez baisser la température ambiante. Les plantes n’aiment pas cependant avoir les pieds froids. Veillez donc à ne pas les exposer aux courants d’air, voire au gel.
 

Un bon emballage pour garder les plantes bien au chaud

Il est conseillé de protéger la motte de racines du gel avec une protection épaisse (jute, toile ou film à bulles). Vos plantes de bacs pourront ainsi hiverner dans de bonnes conditions.
 

Tailler des arbres fruitiers

Vous renforcerez la couronne de vos arbres fruitiers si vous les taillez régulièrement. La lumière pénètrera aussi dans toute la couronne. Vous aurez une récolte plus abondante et réduirez le risque de maladies fongiques. Vous pouvez généralement tailler lors des périodes de non-gel (entre l’automne et la fin de l’hiver), mais l’arbre sera plus sensible au gel si vous le taillez trop tôt. Nous recommandons de ne pas tailler avant février/mars car les arbres laissés en l’état supportent mieux l’hiver. Les arbres fruitiers à noyaux comme les pruniers et les cerisiers font exception. Il est conseillé en effet de les tailler en été après la récolte. Plusieurs années peuvent passer avant qu’un arbre ne cicatrise après la taille et durant cette période, des maladies peuvent apparaître. Juste après avoir taillé votre arbre, mettez alors une couche protectrice de COMPO Lac Balsam.

Protéger les rosiers pendant l’hiver

De nombreux rosiers de notre jardin sont sensibles au gel. En hiver, il est conseillé de protéger le point de greffage et la base des branches du gel et du vent froid. Vous pouvez poser les bases d’une protection hivernale efficace dès que vous plantez vos rosiers. Veillez à ce que le point de greffage soit à environ 5 cm sous terre. Protégez du gel la base des branches en buttant le rosier. Pour ce faire, couvrez la partie inférieure du rosier avec env. 20 cm de paillis. Mettez aussi sur les pousses encore saillantes des morceaux de sapin mort afin de les protéger des fissures et des dommages liés au gel. Enlevez ces morceaux en premier si les fortes gelées sont terminées au printemps. N’enlevez pas le promontoire réalisé sur la base des branches tant que la nouvelle pousse n’est pas nettement visible.

Ramasser les feuilles mortes

Les feuilles mortes de l’automne peuvent servir de protection hivernale aux arbres sensibles ou offrir un quartier d’hiver au hérisson. Ces feuilles n’ont rien à faire dans un étang, sur un gazon ou sur des plantes à feuillage permanent. Il en est de même pour toutes les plantes qui fleurissent ou donnent des fruits. Enlevez alors régulièrement leur couche de feuilles mortes. Vous pouvez aussi mettre au compost la plupart des variétés de feuilles mortes avec les restes de récolte; elles formeront alors un humus de qualité. Les résidus de plantes ne sont cependant pas tous les mêmes. Les feuilles mortes de noyers et de marronniers et les branches de résineux sont difficiles à composter et doivent être jetées séparément.
 

Préparer l’hivernage des outils et du mobilier de jardin

À cette période de l’année, il est conseillé de préparer vos outils et votre mobilier de jardin à affronter l’hiver. Vous éviterez en effet qu’ils ne soient abîmés par le gel, la moisissure ou la pourriture tout au long d’un hiver humide et froid. Nettoyez votre mobilier de jardin et rangez-le dans un quartier d’hiver à l’abri de l’humidité. Fermez les conduites d’eau extérieures car l’eau y gèle dès 0 degré Celsius. Nettoyez tous les appareils que vous n’utilisez plus l’hiver, mettez-les à l’abri du gel et séchez-les. Ceci leur permettra de fonctionner parfaitement au printemps prochain lorsque vous jardinerez. Enfin, n’oubliez pas les pots. En hiver, il est conseillé de protéger les bacs en argile ou en terre cuite de l’humidité car ils absorbent l’eau à proximité. En cas de gel, l’eau se propage dans les bacs et peut les briser.

Que peut-on récolter à cette période?

Chou de Chine, raifort, radicchio, chou rouge, chou-fleur, courges