Distributeurs à proximité
compo image

Termes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
compo image
  1. GESAL
  2. Conseil
  3. Entretien des plantes
  4. Jardin et plantes
  5. Rosiers
  6. Tailler les rosiers grimpants

Tailler les rosiers grimpants — voici comment procéder

Les rosiers grimpants ouvrent la voie au romantisme dans le jardin et permettent aussi de dissimuler des murs disgracieux. Une taille peut s’avérer nécessaire pour que vos rosiers sur une arche ou sur un support de croissance restent durablement sains et abondamment fleuris. Cependant, faut-il tailler les rosiers grimpants dans tous les cas ? Quel serait le meilleur moment pour cette taille ? Et comment procéder ?

Faut-il tailler les rosiers grimpants ?

Même s’il existe quelques exceptions, la plupart des rosiers grimpants profiteront d’une taille régulière. Vous pouvez ainsi leur redonner forme sur une arche ou un support de croissance et leur permettre de prospérer et de nous enchanter de leurs fleurs. Les raisons essentielles pour lesquelles il est utile de tailler des rosiers grimpants sont :

  1. Favoriser la mise à fleurs : une taille bien réalisée permet de supprimer le vieux bois lignifié, cédant ainsi la place à de nouvelles tiges et fleurs, et une floraison plus abondante et plus longue.
  2. La mise en forme et l’esthétique : une taille ciblée permet de contrôler la mise en forme du rosier grimpant et de le guider dans la direction souhaitée. Vous pouvez ainsi contrôler toute croissance démesurée et un développement anarchique.
  3. Supprimer les tiges malades ou âgées : la taille permet de supprimer les tiges malades, âgées ou mortes, de stimuler ainsi la santé de la plante et de minimiser les risques de maladies cryptogamiques. Votre rosier grimpant sera donc plus vigoureux et plus résistant.

Il est néanmoins important de souligner que tous les rosiers grimpants ne demandent pas la même taille. Sur quelques-uns, seule une taille minime est requise tandis que d’autres demandent une taille plus sévère. Découvrez ci-après quelle est la taille convenant à votre rosier grimpant.

compo image

La floribondité et l’âge influencent la taille

Les rosiers grimpants sont polyvalents et il est donc conseillé de tenir compte d’approches différentes pour les tailler. On distingue habituellement ici les rosiers grimpants remontants et non remontants. Par ailleurs, il faut adapter la taille à l’âge du rosier, car le traitement appliqué à un jeune plant sera différent de celui appliqué à un rosier âgé.

 

1. Rosiers grimpants non remontants et remontants

Les rosiers grimpants non remontants dévoilent toute la splendeur de leur floraison une seule fois par an, et ceci en fin de printemps. Le reste de l’année, ils ne fleurissent plus. En règle générale, ils ne seront taillés qu’une seule fois par an. Les rosiers lianes appartiennent par exemple à ce groupe.

Que sont les rosiers lianes ?

Il s’agit d’hybrides de rosiers sauvages. Leurs tiges sont longues, fines, fortement sarmenteuses aux nombreuses petites fleurs et s’enroulent par exemple autour des arbres ou des supports de croissance.

Les rosiers grimpants remontants fleurissent plusieurs fois, au moins deux fois par an. De ce fait, ils sont fréquemment appelés rosiers à floraison continue. Ils seront taillés deux fois par an. Les rosiers dits Climber font partie des rosiers grimpants remontants.

Qu’est-ce que les rosiers Climbers ?

Les Climbers sont des rosiers grimpants qui, comparativement aux rosiers lianes, ont des tiges épineuses, un peu plus courtes et plutôt inertes. Ils se prêtent ainsi merveilleusement aux arches de rosiers et aux treillis.

2. Jeunes et vieilles plantes

Pour simplifier, vous pouvez retenir la règle de base suivante : plus un rosier grimpant est âgé, plus il peut être taillé sévèrement. En revanche, il faut laisser suffisamment de temps aux jeunes rosiers pour fortifier leurs racines. L’absence de taille est même totale au cours des premières années.

Tailler des rosiers grimpants : quel est le meilleur moment ?

Ainsi que décrit précédemment, la fréquence et le moment de la taille du rosier divergent selon le groupe de rosiers grimpants et l’âge de la plante. De plus, on peut se demander si les rosiers grimpants ne doivent être taillés qu’au printemps ou en été, ou s’ils peuvent aussi l’être à l’automne. Retrouvez ici un aperçu des meilleurs moments pour tailler vos rosiers grimpants :

Groupe de rosiers grimpantsMoment, fréquence, et sévérité de la taille

Tailler les rosiers grimpants non remontants (par exemple rosiers lianes)

  • Maximum une taille par an
  • La taille a lieu au début du printemps : supprimer le bois malade, mort et faible
  • Les rosiers lianes seront taillés la première fois au terme de quatre à six ans environ puis tous les deux à trois ans par la suite

Rosiers grimpants remontants (par exemple Climbers)

  • Généralement deux tailles par an
  • Première taille en mars : rabattre sévèrement les tiges latérales et supprimer le bois malade, mort et faible.
  • Taille d’été après la première floraison (à peu près en juin) : rabattre les tiges fanées à environ deux tiers de leur longueur

Tailler les jeunes rosiers grimpants

  • Première taille au bout de trois ans environ, voire seulement au bout de quatre à six ans pour les rosiers lianes
  • La taille a lieu au printemps : supprimer le bois malade, mort et faible

Tailler les vieux rosiers grimpants lignifiés

  • Taille de rajeunissement si nécessaire
  • Pour les rosiers non remontants, par exemple des rosiers lianes devenus trop grands et envahissants : taille radicale au début du printemps, rabattre presque toutes les tiges au ras du sol, en conservant le nouveau bois de l’année précédente.
  • Pour les rosiers remontants, déjà dégarnis à la base : taille radicale au printemps, rabattre d’un tiers des branches juste au-dessus du sol, l’année suivante, tailler le tiers restant

Quand a lieu précisément la taille de printemps ?

Il faut qu’il n’y ait plus de gelées sévères en vue avant de tailler les rosiers grimpants, ce qui selon l’expérience se produit au moment de la floraison des forsythias. Toutefois, il ne faut pas non plus tailler les rosiers trop tardivement, car ils auront vraisemblablement déjà redémarré, ce qui gaspillerait une énergie précieuse. Le bon moment pour la taille de printemps est donc une affaire de doigté et ne peut pas être cantonné à un moment donné. Selon les conditions météorologiques, une taille de printemps peut aussi avoir lieu en mars ou avril voire fin février si l’hiver est très doux. Toutefois, il ne faut pas la pratiquer avant.

Tailler les rosiers grimpants à l’automne ou en hiver — Oui ou non ?

Une taille d’automne ou d’hiver d’un rosier grimpant n’est recommandée que s’il s’est transformé en broussaille extrêmement luxuriante et dense et se trouve à un emplacement abrité. La taille suit une procédure similaire à celle du printemps. Il est toutefois conseillé d’agir avec modération, pour ne pas affaiblir inutilement la plante avant l’hiver. Une taille d’automne ou d’hiver implique impérativement une protection hivernale suffisante, par exemple avec des rameaux de sapin ou du non-tissé. Les tiges seront ainsi mieux protégées contre le froid et les maladies susceptibles d’impacter particulièrement les rameaux blessés par la taille qui surmonteront ainsi mieux l’hiver.

Éliminez le bois malade et fané !

Même en l’absence de taille à l’automne, il faut tout au moins supprimer toutes les fleurs fanées et le bois malade.

Guide de culture : comment tailler les rosiers grimpants ?

compo image

1. Outillage de taille des rosiers grimpants

Pour une coupe nette de votre rosier grimpant, il est nécessaire d’utiliser un outil de coupe adéquat : utilisez de préférence un sécateur pour rosier de haute qualité ou de bonnes cisailles de jardinage. Testez la bonne prise en main des cisailles. Il existe certains modèles pour gauchers. Pour les jeunes tiges, vous pouvez utiliser un sécateur à lames croisées qui écrase moins les tiges du rosier que les sécateurs à enclume. Pour le vieux bois lignifié, les deux modèles ne vous seront néanmoins pas d’une grande aide. Utilisez pour ce faire un coupe-branche qui coupera nettement plus facilement le bois dur. Veillez impérativement à nettoyer soigneusement le sécateur après utilisation pour prévenir toute adhérence d’agent pathogène sur la lame.

compo image

2. Les bases de la taille des rosiers grimpants

Les bases suivantes s’appliquent à toute taille de rosiers :

  • Utilisez toujours un sécateur propre et acéré et portez des gants de jardinage pour protéger vos mains lors de la coupe et de l’élimination des rameaux.
  • Repérez les yeux : coupez la tige toujours au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur. Laissez environ un demi-centimètre au-dessus de l’œil.
  • La taille doit être oblique, vers l’œil.
  • Fixez ensuite la tige à l’arche, au treillis ou à un autre support de croissance.

Que veut dire l’œil d’un rosier ?

Les yeux de rosiers sont des petits endroits sur les rameaux, à partir desquels de nouvelles tiges peuvent se développer, et se traduisent par de petits renflements. On voit parfois également une sorte d’anneau sur la branche.

3. Tailler les rosiers grimpants au printemps

Tailler les rosiers grimpants non remontants au printemps

Taillez les rosiers grimpants non remontants comme les rosiers lianes uniquement si nécessaire. Cette « taille de rajeunissement » consiste à supprimer les parties les plus vieilles de la plante directement au ras du sol. Dans le cadre d’une taille d’entretien, les tiges plus jeunes, très fines et sans mise à fleurs, peuvent être rabattues avant la floraison. Celles-ci ne seront toutefois pas coupées au ras du sol, mais raccourcies à deux ou trois yeux. Dans la mesure du possible, il est préférable de laisser trois yeux.

Tailler les rosiers grimpants remontants au printemps

En début d’été — après la première floraison — les tiges latérales des rosiers grimpants remontants comme les climbers doivent être sévèrement rabattues. De nouvelles tiges latérales pourront ainsi repousser d’ici la deuxième floraison, qui sera généralement plus abondante que celle du vieux bois. Coupez toutes les tiges poussant de façon anarchique et rabattez au-dessus de la charpentière à trois à quatre yeux toutes les ramifications de deuxième rang ou supérieur. Il est possible ainsi que la moitié des tiges environ soit coupée. Sur ces rosiers, le bois lignifié peut être aussi coupé directement à ras-du-sol.

compo image

4. Tailler les rosiers grimpants en été

Tailler les rosiers grimpants non remontants en été

Comme les rosiers grimpants non remontants ne doivent être taillés au maximum qu’une fois par an — et ce au printemps —  la taille d’été n’a pas lieu d’être.

Tailler les rosiers grimpants remontants en été

Une fois la deuxième floraison passée, il est temps de tailler les rosiers grimpants remontants. On supprime alors surtout ce qui est fané : pour ôter les fleurs fanées, coupez juste au-dessus de la première paire de feuilles sous la fleur.

5. Tailler les rosiers grimpants à l’automne

Si compte tenu de sa taille et de sa luxuriance, vous décidez de tailler votre rosier grimpant à l’automne, procédez de façon similaire à la taille de printemps. Toutefois, il est conseillé de tailler avec modération pour que la plante passe bien l’hiver.

compo image

6. Tailler les jeunes rosiers grimpants

Après la plantation, les rosiers grimpants doivent tout d’abord développer de vigoureuses racines pour bien résister à la taille. Une première taille aura lieu généralement après environ trois ans, voire après six ans pour les rosiers lianes. Au printemps, supprimez ensuite le bois malade, mort et faible.

compo image

7. Tailler les vieux rosiers grimpants lignifiés

Il peut s’avérer utile d’éclaircir, c’est-à-dire de rajeunir, de vieux rosiers grimpants. Ce qui signifie que le bois lignifié, âgé et malade, sera coupé à ras-du-sol et supprimé. Si votre rosier grimpant est déjà totalement dégarni, une taille radicale, dite de rajeunissement, peut être pratiquée au printemps. Pour les rosiers non remontants, coupez presque toutes les tiges au ras du sol. Conservez uniquement le nouveau bois de l’année passée. Sur les rosiers remontants, rabattez un tiers des tiges au ras du sol. L’année suivante, vous pourrez alors supprimer le vieux bois.  

Trois erreurs de taille fréquentes sur les rosiers grimpants

Évitez tout particulièrement les erreurs suivantes :

  • une taille trop précoce
    La taille de printemps ne doit avoir lieu que lorsqu’il n’y a plus de risques de gelées sévères. Car avec les plaies de taille, la plante est plus vulnérable aux dégâts provoqués par le froid et aux maladies. Surveillez donc toujours les bulletins météo.
  • une taille trop sévère de la charpente des climbers 
    Les climbers ont une charpente composée de vieux bois. Comme il peut se dégarnir au fil du temps, il est tentant de le tailler. Généralement, ceci est judicieux. Toutefois, il convient de faire preuve de prudence, car toutes les variétés ne supportent pas une taille radicale. Taillez comme indiqué ci-dessus, de préférence tout d’abord environ un tiers des tiges. Les autres branches suivront l’année suivante.
  • la suppression des tiges de l’année précédente.
    La plupart des fleurs poussent généralement sur le bois de l’année précédente. Par conséquent, il faut conserver le bois de l’année passée. Vous pouvez être ainsi sûr que le rosier formera un océan de fleurs dont vous profiterez.

Bien soigner les rosiers grimpants

Pour assurer une bonne croissance de votre rosier grimpant et la formation d’une multitude de fleurs, la fertilisation est une mesure d’entretien importante, en plus de la bonne taille. Fertilisez une première fois au début de la phase de croissance au printemps. Utilisez par exemple fin mars ou début avril pour la première fertilisation un engrais à diffusion lente comme Gesal Engrais rosiers - longue durée. Il fournira au rosier pendant 6 mois les nutriments nécessaires.

compo image
Engrais & soins des feuilles

Gesal Engrais rosiers - longue durée

Engrais rosiers - longue durée pour une forte croissance et une plus grande puissance de floraison

vers le produit

Par la suite, en revanche, il faut stopper les fertilisations. Vous laisserez ainsi suffisamment de temps au rosier pour former de nouvelles tiges avant l’hiver. 

Ces dernières présentent d’ailleurs l’avantage de fortifier vos rosiers et donc de mieux résister aux maladies cryptogamiques. Cependant, l’oïdium peut se propager volontiers aux rosiers, surtout par temps sec et ensoleillé. Si votre rosier grimpant est attaqué, reportez-vous à notre article « Combattre l’oïdium sur les rosiers — 5 conseils ».

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

Gesal. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez Gesal sur:

Service

En savoir plus sur Gesal