Distributeurs à proximité
compo image

Termes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Portrait

Cyprès communs

compo image
Echte Zypresse (Mittelmeerzypresse)

Besoins

Arrosage:
moyen
Lumière:
Soleil
Entretien:
moyen

Période de floraison

Caractéristiques

Domaine d'application:
Parterres, massifs, bacs
Hauteur:
20 à 30 mètres
Couleur des fleurs:
Jaune

Savoir bien planter

Planter des cyprès communs

Cyprès communs : aspect et origine

Dans leur pays d'origine méditerranéen, ils dessinent le paysage comme aucune autre plante : les cyprès communs (Cupressus sempervirens). Cette variété de cyprès, également appelés cyprès méditerranéens ou cyprès d'Italie ou de Provence, ornent les rues et les paysages de leur port colonnaire caractéristique et ne manqueront pas d’attirer votre attention si vous séjournez en Toscane. Mais même sous nos latitudes, ce conifère est parfaitement adapté pour créer une ambiance méditerranéenne dans le jardin familial.

Dans son milieu naturel, le cyprès peut atteindre jusqu'à 30 mètres de haut, mais sous notre climat, il n'atteint généralement qu'une quinzaine de mètres. Ce conifère se caractérise par son port haut et étroit et ses aiguilles vert foncé. De par leur forme, les cyprès conviennent donc parfaitement pour protéger les jardins des regards indiscrets. La variété 'Leylandii' (cyprès de Leyland) est une plante de haie très appréciée en raison de sa croissance rapide.  

Cyprès communs ou faux cyprès ?

Tous les cyprès ne se ressemblent pas : il existe par exemple, outre l’espèce des cyprès (Cupressus), ce que l'on appelle les faux cyprès (Chamaecyparis). En raison de leur ressemblance avec les cyprès communs, les botanistes les ont d'abord classés parmi les espèces de cyprès. Ce n'est que plus tard qu'ils ont été répertoriés comme espèce à part entière. En effet, bien que les conifères se ressemblent beaucoup, il existe des différences entre eux. Ainsi, les faux cyprès, originaires d'Amérique du Nord et d'Asie orientale, présentent des cônes plus petits et des branches plus aplaties. La maturité des graines est également plus précoce. Le faux cyprès de Lawson (Chamaecyparis lawsoniana) est très apprécié dans nos régions.

Le thuya occidental (Thuja occidentalis) est également souvent confondu avec le cyprès commun. Cette plante à feuillage persistant, que l'on voit souvent comme plante de haie, est certes apparentée au cyprès, mais elle présente quelques différences au niveau du port et de l'aspect : les thuyas dégagent en effet un parfum plus intense que les cyprès et ont souvent des aiguilles de couleur plus foncée.

Le bon emplacement pour les cyprès

En raison de sa croissance rapide et de son feuillage luxuriant, le cyprès méditerranéen convient parfaitement à la plantation de haies. Le cyprès commun a besoin d'un emplacement le plus ensoleillé et le plus protégé du vent possible, même en cas d'hiver doux, car ce conifère n'est que partiellement résistant au froid. Les murs orientés vers le sud ou l'ouest conviendront par exemple parfaitement. Les cyprès apprécient un sol perméable et légèrement argileux. Mais en principe, ils ne sont pas particulièrement exigeants en ce qui concerne la nature du sol. Ainsi, le cyprès d'Italie ou de Provence (au port colonnaire) robuste s'accommode sans problème d'une terre contenant peu de nutriments ou calcaire.

Planter des cyprès - quel est le meilleur moment ?

Plantez vos cyprès idéalement entre septembre et novembre ou au printemps après les dernières gelées. Les températures douces de l'automne permettent à cette plante sensible au froid de s'enraciner en toute sécurité avant l'arrivée de l'hiver. Veillez à un arrosage suffisant au printemps car l’intensification du rayonnement solaire peut dessécher le cyprès.

Planter des cyprès - voici comment procéder !

Un excès d'humidité dans le sol, surtout en hiver, peut rapidement devenir un problème pour le cyprès commun. Si le sol de votre jardin est fortement compacté et a tendance à retenir l'eau, ameublissez-le en profondeur avant de le planter. Un bon drainage est essentiel pour que le cyprès, qui aime la sécheresse, puisse s'épanouir. Pour cela, répartissez une couche de gravier, de gravier ou de sable dans le trou de plantation avant de le planter. Le cyprès commun a également besoin d'un tuteur solide et de suffisamment d'espace, car il pousse rapidement en hauteur. Si vous souhaitez planter un seul cyprès, offrez-lui un espace racinaire suffisamment étendu. Celui-ci doit avoir une profondeur d'au moins 80 centimètres et un diamètre d'environ 150 centimètres. Lorsque vous plantez une haie de cyprès, veillez à laisser suffisamment d'espace entre les différents plants. Pour obtenir une haie opaque, il ne faut pas dépasser une distance d'un demi-mètre entre les plants.

Vous pouvez également planter les cyprès communs en bac. Cela peut être une bonne alternative, en particulier dans les régions froides, pour que les conifères passent l'hiver en toute sécurité. Les racines sensibles sont souvent bien plus menacées que les parties aériennes de la plante, c'est pourquoi vous devez penser aux mesures d'hivernage nécessaires. Si vous plantez votre cyprès en bac, veillez à ce que le fond du bac soit suffisamment large pour offrir un support stable à la plante. Le récipient doit être au moins deux fois plus haut que la motte de racines et être conçu de manière à ce que la plante ne se renverse pas, même en cas de vent fort. Veillez également à ce que votre cyprès n’ait pas les racines dans l’eau : une couche de drainage avec des matériaux comme du gravier ou du sable est la meilleure solution.

compo image

Attention : tant le thuya que le cyprès et le faux cyprès sont toxiques dans toutes leurs parties : la plus grande prudence est donc de mise pour les animaux domestiques et les jeunes enfants dans le jardin.  

Entretenir correctement

Entretenir des cyprès communs

Arroser les cyprès

Pour l'arrosage des cyprès, la règle suivante s'applique : veiller à un juste équilibre. En raison de leur origine méditerranéenne, les précipitations naturelles suffisent généralement amplement aux conifères. Seuls les jeunes plants fraîchement plantés auront besoin d'un apport d'eau régulier au cours des premiers mois. Toutefois, si les mois d'été sont marqués par de longues périodes de sécheresse, il est conseillé d'utiliser un arrosoir ou un tuyau d'arrosage pour éviter que votre cyprès ne se dessèche. Veillez à verser à chaque arrosage une quantité d'eau importante qui puisse pénétrer le plus profondément possible dans le sol et atteindre ainsi autant que possible l'espace racinaire du cyprès. Pour éviter une évaporation trop rapide de l'humidité, vous pouvez en outre répartir une couche de paillis d'écorce autour de la plante. Pour les cyprès en bacs sur un balcon couvert ou une terrasse, un arrosage régulier est indispensable. En particulier dans les pots en terre cuite qui sèchent rapidement en été et rendent l'arrosage indispensable.

Fertiliser des cyprès

Comme la plupart des conifères, le cyprès commun est assez peu exigeant en matière de nutriments. Si vous voulez faire du bien à votre plante de haie, vous pouvez lui donner au printemps un peu d'engrais longue durée pour conifères ou haies, comme par exemple l’Engrais longue durée pour conifères Gesal ou l'Engrais universel longue durée avec laine de mouton Gesal. En été, les cyprès plantés en bacs apprécient tout particulièrement un apport mensuel d'engrais avec l'eau d'arrosage.

Tailler les cyprès - voici comment procéder

Pour conserver la belle croissance en colonne de ce conifère, vous pouvez effectuer une taille de formation annuelle de votre cyprès. En particulier s’il est dégarni de l'intérieur ou présente des branches brunes, puisque cette taille va stimuler la repousse du cyprès. Pour cela, raccourcissez les nouvelles pousses et supprimez les branches gelées ou endommagées. Veillez toutefois à ne pas tailler les pousses vertes jusqu'au vieux bois, sinon votre cyprès ne pourra plus bourgeonner et il ne restera que des aiguilles brunes.

Pour l'élagage, utilisez un taille-haie propre et tranchant afin d'éviter de vous blesser. En taillant surtout les côtés du cyprès d'Italie ou de Provence (au port colonnaire), vous entretiendrez la croissance naturelle du conifère et éviterez que la plante ne perde sa vigueur à l'intérieur. Une haie dense et saine vous sera ainsi garantie !  

Notez qu'en vertu de la loi fédérale sur la protection de la nature, les tailles radicales de haies sont interdites de mars à septembre pour protéger la période de reproduction des oiseaux. Pour tailler votre cyprès, choisissez idéalement un jour sec et doux au printemps ou en automne. Une trop forte exposition au soleil peut provoquer un coup de soleil sur les pousses exposées, tandis que l'humidité favorise les maladies fongiques. Il faut également éviter de tailler en cas de gel, car les pousses risqueraient de se fendre.

Le cyprès est-il rustique ?

Le cyprès méditerranéen ne résiste que partiellement au gel sous nos latitudes. En cas de températures négatives à partir de -15 degrés, le conifère peut souffrir de gelures. Les dégâts dus à la sécheresse, en particulier, peuvent être dangereux pour la plante en hiver. Ceux-ci se produisent lorsque le cyprès ne peut pas absorber suffisamment d'eau par ses racines lorsque le sol est gelé. Les journées d'hiver venteuses, ensoleillées et froides de la fin février ou du début mars sont particulièrement dangereuses, car le soleil a alors déjà beaucoup de force et assoiffe le cyprès. Plantez donc si possible l'arbuste dans un endroit ombragé par les arbres environnants jusqu'à midi.

Hivernage des cyprès

Pour protéger les jeunes plants des températures froides, vous pouvez notamment mettre à leur disposition une protection hivernale en matériaux naturels. Enveloppez les cyprès dans un voile d’hivernage en intissé et recouvrez la zone des racines d'une couche de paillis ou de feuilles.

Les cyprès en bac peuvent être placés sur le balcon ou la terrasse à l'abri du vent et de la lumière, idéalement contre un mur protecteur, lorsque les températures sont douces, entre cinq et dix degrés. Un voile d’hivernage en intissé ou en lin aidera également le cyprès méditerranéen sensible à bien passer l'hiver. En cas de températures négatives, il est préférable de rentrer la plante en bac et de la placer dans une pièce claire et plutôt fraîche, par exemple dans un jardin d'hiver non chauffé.

Prévenir les maladies des cyprès

Vous avez remarqué des taches brunes sur votre cyprès ? Souvent, cela indique un manque d'eau chez le conifère. Toutefois, si ces colorations brunes se prolongent jusqu'à l'extrémité des pousses, cela peut également indiquer une attaque par une maladie fongique. Le champignon Phytophthora cinnamomi est particulièrement redoutable pour le cyprès en colonne, car il provoque aussi une pourriture de ses racines. Les températures estivales modérées et l'humidité stagnante favorisent la propagation de l'agent pathogène. Veillez donc à ce que votre cyprès dispose d'une bonne couche de drainage et d'un sol de jardin meuble.

Inspiration pour la conception de haies

Cyprès, thuya, laurier-cerise : avec toutes ces espèces de plantes pour haies, on aurait vite fait de se perdre. Nous faisons la lumière sur cette jungle des plants pour haies et nous vous présentons les plus appréciés.

En savoir plus

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

Gesal. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez Gesal sur:

Service

En savoir plus sur Gesal