Distributeurs à proximité
compo image

Termes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité
  1. GESAL
  2. Conseil
  3. Portraits de plantes
  4. Plantes de jardin
  5. Symphorine

Portrait

Symphorine (arbre aux perles)

compo image
compo image

Besoins

Arrosage:
petit
Lumière:
Soleil/semi-ombragé
Entretien:
minimal

Période de floraison

Caractéristiques

Domaine d'application:
Jardin
Hauteur:
Un à deux mètres
Couleur des fleurs:
Rose

Planter correctement

Planter la symphorine

L’arbre aux perles — Origine de la symphorine

Vous souvenez-vous de la joie enfantine que provoquait le léger bruit des symphorines lorsqu’elles éclataient ? La symphorine orne nos jardins de ses jolies baies blanches dès septembre, tellement délicates que cet arbuste est également appelé arbre aux perles. La symphorine blanche est originaire d’Amérique du Nord, mais a conquis l’Europe depuis le XIXe siècle.

Espèces de symphorines

La symphorine blanche lisse (Symphoricarpos albus var. laevigatus) est un arbuste largement répandu en Europe. Elle peut mesurer jusqu’à deux mètres de haut et trois mètres de large et se prête donc merveilleusement à la réalisation de haies, mais peut aussi être cultivée en isolé.

Outre celle-ci, il existe d’autres espèces appartenant au genre des symphorines, comme la symphorine améthyste (Symphoricarpos doorenbosii). Ce joli arbuste peut, selon la variété, donner des perles blanches, roses ou rouges. La hauteur de végétation varie selon la variété de un à deux mètres. Regardez les indications sur l’étiquette au moment de l’achat.

Quand commence la floraison ?

De juin à septembre, la symphorine nous enchante de ses petites fleurs roses campanulées, qui font également le bonheur des abeilles et autres insectes pollinisateurs. Les fruits blancs typiques se forment à partir de l’automne. Ainsi la symphorine est-elle doublement un point de mire ! Les baies peuvent de plus servir de ration de secours en fin d’hiver pour certains oiseaux comme les merles, les pinsons ou les grives.

L’emplacement idéal pour la symphorine

Au bord de l’autoroute, sur des sols forestiers colonisés par des racines ou sur des bandes côtières venteuses — la symphorine pousse presque partout. Elle est ainsi la parfaite candidate pour les emplacements désespérants de votre jardin, où jusqu’ici rien n’a pris. Même en terre de jardin aride, il n’y a pas lieu de redouter que la symphorine fasse moins de baies et de fleurs. Seuls les sols acides lui déplaisent.

Certes, elle se développe de préférence à exposition ensoleillée, mais elle ne se déplaît pas non plus à l’ombre de grands arbres. Il faut juste que l’emplacement offre suffisamment de place — à peu près un mètre en tous sens, sinon sa taille deviendra une obligation fastidieuse au fil des ans.

Planter une symphorine — voici comment procéder

Le meilleur moment pour planter une symphorine est au début du printemps ou en automne. Comme cet arbuste a des racines très traçantes, il faut bien réfléchir à la concurrence racinaire de ses voisines de plate-bande avant de l’installer.

Remarque : comme la symphorine se multiplie par stolons souterrains, il peut être judicieux de la planter dans un bac pour prévenir toute propagation anarchique et l’empêcher ainsi de faire concurrence aux plantes plus faibles.

Planter la symphorine — pas-à-pas

1. Pour faciliter son enracinement, bassinez-la dans un bac d’eau pendant une demi-heure avant la plantation, afin de bien l'imbiber.

2. Durant ce temps, préparez le trou de plantation : sa profondeur doit pouvoir accueillir complètement la motte. Incorporez-y alors une portion de Gesal Engrais universel longue durée avec laine de mouton et comblez le trou de plantation avec du terreau horticole tel que le COMPO SANA Terreau horticole.

3. Puis installez la symphorine.

4. Tassez ensuite bien la terre tout autour de la motte et arrosez abondamment la zone.

Si vous le souhaitez, il est aussi possible de planter la symphorine en haies. Installez pour ce faire environ deux à trois sujets par mètre pour obtenir en quelques années un robuste brise-vue.

Le saviez-vous ?

Ses fruits, bien que qualifiés de « perles », ne sont pas des baies. D’un point de vue botanique, ce sont des drupes — mais qui ne sont pas comestibles en raison de leur toxicité !

Entretenir correctement

Entretenir la symphorine

À quelle fréquence faut-il arroser une symphorine ?

Si vous avez planté une symphorine dans votre jardin au printemps, veillez à ce qu’elle soit suffisamment hydratée. Deux arrosages par semaines peuvent être nécessaires par temps très chaud. Un arrosage copieux est important afin que l’eau puisse s’infiltrer dans le sol. Pour les plantations d’automne, les précipitations naturelles suffisent généralement à assurer un bon approvisionnement hydrique.

Quelques mois après la plantation, il suffit d’arroser de temps à autre durant les sécheresses prolongées et les canicules. Pour protéger le sol du dessèchement, il est conseillé de pailler au printemps. Ce paillage ralentit l’évaporation tout en inhibant la prolifération des adventices.

Fertiliser la symphorine

En ce qui concerne la fertilisation, la symphorine se révèle également particulièrement facile à entretenir : en incorporant au printemps dans la terre un engrais doux à diffusion lente tel que le Gesal Engrais universel longue durée avec laine de mouton, vous fournirez à la symphorine tous les éléments nutritifs nécessaires durant toute la saison de jardinage.

Tailler la symphorine — voici comment procéder

Comme la symphorine est une plante ligneuse à croissance rapide, elle prend beaucoup de place avec le temps, raison pour laquelle il faut la rabattre régulièrement dans le cadre du programme d’entretien. Le printemps est le meilleur moment. La plupart du temps, les fines tiges ploient déjà sous le poids des baies. Utilisez un taille-haie bien aiguisé pour la tailler et raccourcir les branches malades, vieilles ou gênantes. Pour couper quelques longues tiges, un sécateur cueille-roses est aussi parfaitement adapté. Aucun souci à se faire : la robuste symphorine supporte tout à fait la taille, y compris les plus radicales. Notez toutefois qu’en vertu de la loi de protection de la nature, les tailles radicales sont interdites du 1er mars au 30 septembre, afin de préserver les oiseaux nicheurs et les autres animaux.

La symphorine est-elle rustique ?

La symphorine est extrêmement rustique. Elle peut même survivre sans problème à des hivers froids avec des températures inférieures à -10 °C.

Les symphorines sont-elles toxiques ?

Les baies sont toxiques pour les humains et provoquent des irritations des muqueuses, des maux d’estomac, des nausées ou des vomissements. Il faut donc veiller à ce que les enfants ne la portent pas à la bouche par mégarde, en dépit du plaisir que provoque l’éclatement des baies.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

Gesal. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez Gesal sur:

Service

En savoir plus sur Gesal