Distributeurs à proximité
compo image

Termes de recherche fréquents

Distributeurs à proximité

Portrait

Crocus

compo image
compo image
compo image
Safran-Krokus
compo image
Herbstkrokus

Besoins

Arrosage:
petit
Lumière:
Soleil/semi-ombragé
Entretien:
minimal

Période de floraison

Caractéristiques

Domaine d'application:
Plate-bande ou pot
Hauteur:
5 à 15 centimètres
Couleur des fleurs:
Violet, jaune, blanc

Planter correctement

Planter des crocus

Les premiers messagers du printemps : les crocus

Les crocus de printemps fleurissent presque au même moment que les perce-neige et plongent des prairies entières dans un méli-mélo de couleurs. Ces plantes bulbeuses sont connues depuis l’antiquité. Les Grecs anciens les désignaient apparemment déjà sous le terme de crocus. Une espèce est particulièrement très plébiscitée : le crocus à safran (crocus sativus). Dès l’Antiquité, les stigmates séchés de celui-ci étaient utilisés pour la production de médicaments, de colorant et d’épice. Depuis le Moyen-Âge environ, le crocus est cultivé comme plante d’ornement. Découvrez comment naturaliser ces messagers du printemps dans votre jardin et déclarer ainsi la clôture de l’hiver.

Différentes espèces de crocus

On distingue environ 90 espèces de crocus différentes. La plupart d’entre elles sont des cultivars et des hybrides ayant vu le jour peu à peu au fil du temps. Les formes sauvages sont particulièrement appréciées des collectionneurs. Celles-ci sont originaires d’Europe centrale et du Sud, du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et de Chine Occidentale. Mais la plupart des espèces proviennent de Turquie ou de Grèce. Dans la nature, on les trouve surtout dans les forêts de résineux, les maquis de chênes et sur les flancs de falaise.

Les cultivars sont issus d’espèces dignes d'être présentes dans un jardin. Les crocus se déclinent en une large palette de couleurs à commencer par le mauve jusqu’au blanc pur en passant par le jaune et le pourpre. Le crocus de Thomas (Crocus tommasinianus), également appelé crocus des bois ou de Tommasini, rencontre un franc succès. Ses tendres fleurs violettes sont enchanteresses. Le crocus des neiges (Crocus chrysanthus) parfois appelé crocus doré est connu pour son port nain. Les fleurs d’un jaune lumineux du crocus drap d’or (Crocus angustifolius) sont sources de bonne humeur chez de nombreux jardiniers, tout comme le crocus de Naples (Crocus vernus) également appelé crocus printanier avec ses fleurs d’un mauve tendre. Mais le printemps n’est pas le seul moment où nous pouvons nous réjouir de ces élégants petits crocus, car certaines espèces poussent aussi à l’automne : ainsi le crocus à safran (Crocus sativus) et le crocus d’automne violet (Crocus speciosus) ne fleurissent que lorsque le jardin vire au rouge, à l’orange et au jaune.

Les crocus ne sont pas des plantes bulbeuses

Les crocus sont souvent classifiés comme plantes bulbeuses. C’est à vrai dire une erreur, car il s’agit de pseudo-bulbes (des cormes) pourvus d’une tige tubéreuse souterraine au lieu d’un bulbe. Certes, ce corme est uniquement annuel, mais inutile de renoncer aux crocus l’année suivante. Il forme au moins chaque année un corme secondaire avant de mourir, dont émergent ensuite de minces feuilles ressemblant à des brins d’herbe.

Quand fleurissent les crocus ?

Les crocus peuvent être divisés en trois groupes : les fleurs de printemps, les hybrides à grandes fleurs et les fleurs d’automne. Les fleurs de printemps telles que les petits crocus ou les crocus de Thomas apparaissent de février à mars. Les hybrides à grandes fleurs fleurissent parfois jusqu’en plein mois d’avril. Les fleurs d’automne, dont le crocus à safran et le crocus d’automne, s’ouvrent de septembre à octobre.

La bonne période de plantation des crocus

La date de plantation des crocus dépend de leur espèce et de leur période de floraison. Les crocus fleurissant à l’automne doivent être plantés en fin d’été. En revanche le meilleur moment pour planter des crocus de printemps est à l’automne.

Emplacement idéal des crocus

Au jardin, les crocus sont utilisés comme plantes d’ornement. Si vous n’avez qu’un balcon ou une terrasse, il n’est pas nécessaire d’y renoncer pour autant : leur culture en bac est tout à fait possible.

Les crocus précoces apprécient une exposition ensoleillée tandis que les crocus d’automne préfèrent un emplacement semi-ombragé. Les hybrides à grandes fleurs peuvent de même être plantés au soleil ou à mi-ombre. Quel que soit l’emplacement choisi, il faut dans tous les cas tenir compte du fait que moins l’ensoleillement est généreux, plus la floraison sera chiche.

Afin que le crocus ne souffre pas de l’humidité stagnante et ne pourrisse, veillez à ce que le sol bien drainé. Les crocus de printemps préfèrent un substrat sableux ou pierreux, tandis que ceux d’automne apprécient les sols sableux ou pierreux.

Planter des crocus

Pour planter les crocus, faites un trou de six à dix centimètres de profondeur. Plus le bulbe est gros, plus le trou doit être profond. Les crocus d’automne seront enfouis un peu plus profondément que les petits bulbes de printemps.
Comme les crocus ont des racines contractiles leur permettant d’aller chercher l’humidité et les nutriments dans les couches du sol les plus profondes, ils peuvent également être plantés dans un trou moins profond. Afin que chaque bulbe ait suffisamment de place, laissez un espace de six à dix centimètres entre chacun. Pour simplifier la plantation, utilisez un plantoir à bulbes qui vous permettra de creuser le trou de plantation.

Cultiver des crocus à l’intérieur

Il est également possible de cultiver les crocus à l’intérieur. Le pot contenant les crocus doit d’abord être mis dehors pour une stimulation par le froid (vernalisation), sans laquelle ils ne poussent quasiment pas. Plus tard, rentrez le pot à l’intérieur. Conservez le substrat modérément humide. Une fois démarrés, les crocus pourront être placés à un emplacement plus clair et plus chaud (toutefois sans excès). Pour prolonger la floraison des crocus à l’intérieur, éliminez régulièrement les fleurs fanées avant qu’elles ne commencent à pourrir et ne risquent d’infecter d’autres fleurs qui viennent juste de s’épanouir.

Associer les crocus — pour un jardin haut en couleur

Les crocus sont de toute façon de merveilleux points de mire dans vos plates-bandes, mais leur effet est encore plus majestueux s’ils sont plantés en groupes. Pour ce faire, plantez dix bulbes voire plus en cercle ou en les juxtaposant. Choisissez aussi des voisines adaptées pour parfaire la magnificence des couleurs. Les crocus de printemps s’associent bien aux perce-neige ou aux helléborines, car leur période de floraison est similaire. Vous pouvez répartir un peu plus les bulbes et les planter dans une prairie. Les crocus jaunes, les crocus de Thomas et les crocus de Naples sont parfaits pour ce faire, car ils se naturalisent bien. Il s’agit ici aussi de crocus à floraison précoce, qui permettent d’entamer au bon moment les travaux d’entretien du gazon.
Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses possibilités pour mettre en scène avec brio ces fleurs de printemps et sonner le début des beaux jours. Aucune limite ne s’oppose donc à votre créativité.

Notre conseil

Un tapis bigarré de couleurs sous des arbustes caducs est un véritable accroche-regard dans votre jardin.

Entretenir correctement

Entretenir les crocus

Doit-on arroser les crocus ?

Il n’est en général pas nécessaire d’arroser les crocus poussant en plein air. Tant au printemps qu’à l’automne, le sol est suffisamment humide grâce aux précipitations. Un excès d’humidité stagnante est plus préjudiciable aux bulbes que bénéfique. Dans le pire des cas, ils peuvent même pourrir. Un sol sableux et meuble permet d’y remédier.

Fertilisation — oui ou non ?

Il faut également faire preuve de prudence en matière de fertilisation. La plupart du temps, il n’est pas nécessaire d’apporter des nutriments supplémentaires. Seuls les crocus très serrés contre d’autres fleurs peuvent avoir besoin occasionnellement d’un peu d’engrais. Certains jardiniers recommandent aussi de les fertiliser afin qu’ils aient de grandes fleurs très colorées. Si vous souhaitez tenter l’expérience, apportez au moment du démarrage une petite quantité d’engrais liquide organique, à mélanger simplement dans l’eau d’arrosage.

Tailler les crocus

Alors que les crocus fleuris sont superbes, la tentation est grande de les rabattre dès que leur feuillage retombe et qu’il jaunit. Les crocus n’ont besoin en aucune façon de taille d’entretien après la floraison. Bien au contraire : les feuilles fanées renferment encore de nombreux nutriments que la plante absorbera dans son bulbe. Si vous coupez les feuilles trop tôt, vous ôtez à vos crocus les chances de survie jusqu’à la floraison suivante. Pour cette raison, nous vous conseillons d’attendre le jaunissement complet des feuilles, avant de passer la tondeuse si vous avez planté des crocus dans le gazon.

Les crocus doivent-ils être spécialement protégés en hiver ?

Aucune mesure d’hivernage n’est nécessaire pour les crocus, car ils sont totalement rustiques. Il n’est par conséquent pas nécessaire de les protéger. Les fleurs aussi sont robustes : même si elles sont déjà ouvertes en début de printemps, elles ne redoutent pas de nouvelles chutes de neige. Il arrive même fréquemment qu’elles percent le manteau neigeux.

Les crocus sont-ils toxiques ?

Les crocus contiennent de la picrocrocine, classée comme faiblement toxique pour l’être humain. Toutefois le crocus est largement inoffensif, notamment parce que la toxine a un goût très amer et que son ingestion provoque heureusement un réflexe de régurgitation. Après ingestion, les symptômes d’intoxication sont la diarrhée, les vomissements et les maux d’estomac, surtout chez les jeunes enfants. À haute dose, l’ingestion de crocus peut provoquer des vertiges, coliques, convulsions et collapsus circulatoire. Il faut également être prudent avec les animaux : le crocus peut s’avérer mortel en cas de consommation par les lapins, chats, chiens et chevaux. Certes, il y a peu de risques chez les chiens ou les chats, car ce ne sont pas des herbivores, mais chez les cochons d’Inde ou les lapins, il faut néanmoins être vigilant !

Comment se multiplient les crocus ?

Il n’est pas nécessaire de procéder à la multiplication des crocus, ils s’en occupent eux-mêmes. Chaque bulbe forme sous terre des bulbilles, dont émergent de nouvelles feuilles. Vous pouvez déterrer ceux-ci à l’été, puis les transplanter ailleurs dans le jardin. Ce type de multiplication est surtout adapté au crocus à safran. Il est stérile à cause de son triple jeu de chromosomes, et n’est donc exclusivement multipliable que par les bulbilles.

Bon nombre d'autres espèces se propagent aussi par leurs graines lorsqu'elles se plaisent à un endroit. Le crocus est une plante sensible à la vernalisation, c’est-à-dire qu’elle germe à froid. Les graines doivent être exposées durant quelques jours à des températures négatives pour pouvoir germer. Même ensuite, la patience est de mise avec les graines de crocus : il faut en général plusieurs années avant qu’elles ne donnent naissance à une fleur.

Éviter les maladies et les ravageurs

Les crocus sont non seulement des plantes extrêmement faciles d’entretien une fois le bon site trouvé, mais ils sont également peu vulnérables aux maladies. Toutefois dans le pire des cas l’humidité stagnante peut provoquer des maladies fongiques sur le bulbe. Il est alors trop tard pour sauver les plantes concernées. Seule une intervention rapide permettra d’empêcher la propagation aux plantes environnantes. Déterrez les bulbes infectés et jetez-les à la poubelle. Comme le champignon peut subsister dans le sol, il est préférable de ne pas planter de plante bulbeuse les années suivantes à l’endroit concerné.

Le crocus est très apprécié non seulement par les humains, mais aussi par les campagnols qui jettent volontiers leur dévolu sur celui-ci. Il sent les bulbes sous terre et les dévore. Posez soit des pièges contre les campagnols soit utilisez un répulsif. Si vous ne souhaitez pas lutter contre les petites bêtes du jardin, vous pouvez aussi protéger les bulbes par un panier, pour les mettre à l’abri des rongeurs.

Cultiver des crocus à l’intérieur

Il est également possible de cultiver les crocus à l’intérieur. Le pot contenant les crocus doit d’abord être mis dehors pour une stimulation adéquate par le froid, sans laquelle ils ne poussent quasiment pas. Plus tard, rentrez le pot à l’intérieur. Conservez le substrat modérément humide. Une fois démarrés, les crocus pourront être placés à un emplacement plus clair et plus chaud (toutefois sans excès). Pour prolonger la floraison des crocus à l’intérieur, éliminez régulièrement les fleurs fanées avant qu’elles ne commencent à pourrir et ne risquent d’infecter d’autres fleurs qui viennent juste de s’épanouir.

Partager

Inscription à la newsletter

Restez informés

Recevez des conseils d’entretien saisonniers et des inspirations concernant le jardin, le gazon, les plantes, la décoration et bien davantage dans notre newsletter.

 

MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE INSCRIPTION!

 

Vous recevez dès à présent une confirmation électronique. Cliquez sur le lien qu’elle contient pour confirmer votre inscription.

Veuillez saisir votre adresse mail.

Veuillez confirmer votre accord en cochant la case.

compo image

Gesal. De belles plantes, tout simplement.

Peu importe que l’on ait deux mains gauches ou la main verte: ensemble pour une qualité de vie plus verte.

Suivez Gesal sur:

Service

En savoir plus sur Gesal